Au Bas Pont Scorff.
Avant le 12e siècle, il existait un petit oratoire situé dans le jardin en face de la chapelle actuelle
et transféré en 1235, puis agrandit.
Il ne reste rien de cette première construction,
la chapelle que nous connaissons aujourd’hui date de 1878.
Elle était connue sous le vocable de
« Notre Dame de Didriez »
(Notre Dame du Passage)
puis « Notre Dame du Bas Pont Scorff » et
actuellement « Notre Dame de Bonne Nouvelle » qui se traduit en breton « Introun Varia Kevelen Mat ».
Le pignon occidental porte la date 1878 et l’inscription latine : « +DOMUS DEI+ ».
Sur la façade sud, au dessus de la porte, on lit une autre inscription en lettres gothiques du XIXe siècle : « SANCTA MARIA MATTER DEI ».
La statue tumulaire de 2,20 m, la pus vieille du Morbihan, classée monument historique, sculptée dans la pierre blanche, représente une femme, les mains jointes, la tête posée sur un cousin.
On l’appelle « en Duguèss »(la duchesse) ou bine Notre Dame de Tronchateau.
S’agit-il d’un membre de la famille ducale de Bretagne, de la mère ou de la femme de Pierre de TRONCHATEAU.
On peut découvrir également dans la chapelle un bateau dédié à St Pierre,
ex voto restauré et classé en 1979.


Il a été restauré une nouvelle fois en 1999 et nous rappelle que le Bas Pont Scorff
était un village de pêcheurs.
Un obus allemand est tombé sur la chapelle le 10 octobre 1944.
La statue de la Vierge immaculée est tombée et son bras, surtout sa main, a été brisée.
Date du pardon le : 30 Juin 2018